Madame, Monsieur,
 Chaque année, près de 95000 jeunes sortent du système scolaire sans aucune qualification et 60 000 mineurs ne sont ni en études, ni en formation, ni en emploi. Ces jeunes
rencontrent alors de grandes difficultés pour s’insérer dans le marché du travail et sont les premières victimes de la pauvreté. Aussi depuis la rentrée 2020 l’obligation de se
former a été prolongée jusqu’à l’âge de 18 ans, afin qu’aucun jeune ne soit laissé dans ces situations.
Cette obligation de formation a ainsi, un triple objectif :

Suite

- Mobiliser les jeunes en décrochage scolaire et leur donner envie d’intégrer une formation qui les intéresse et les prépare à leur avenir
- Mieux orienter les jeunes et les informer qu’il existe des solutions pour acquérir des compétences professionnelles et se former dans les métiers d’avenir, quelle que soit leur
situation
- Orienter, accompagner les parents et les proches dans les démarches pour permettre à leur enfant de rejoindre un parcours de formation diplômant ou qualifiant en vue d’une
insertion professionnelle réussie.
Pour aider ceux qui en sont privés à bénéficier de solutions de formation entre 16 et 18 ans, le Gouvernement a mis en place un numéro vert le 0 800 122 500 avec des conseillers
des services des ministères de l’Éducation nationale et du Travail. Ce numéro est ouvert à tous les jeunes et leurs familles. N’hésitez pas à le faire connaître aux personnes de votre
entourage qui pourraient être en recherche de solution de formation !
Cordialement.

E. Dupont.
Principal

... mais le paon chante !
Article mis en ligne le 17 juin 2018
par jpzeidman par

La salle des Rancy était comble et le succès était au rendez-vous pour le spectacle théâtral de la classe à projet artistique. Vous pouvez voir le début du spectacle en cliquant ici.

Barcelone 1936. Des membres des brigades internationales ayant monté une troupe de théâtre pour financer leur cause s’apprêtent à entrer sur scène quand ils s’aperçoivent qu’un comédien est absent. Ils vont lui trouver un remplaçant qui n’a pas de prédispositions particulières pour être acteur et ne semble pas être taillé pour la lutte armée préconisée par les membres du groupe. En revanche, il se révèle être un excellent photographe. Gerda, une comédienne de la troupe, partage avec lui cette passion de la photographie. Tous deux vont faire prendre conscience aux membres de la troupe que l’engagement peut revêtir d’autres formes que la lutte armée.


 <br width='650' height='366' />  <br width='650' height='464' />  <br width='650' height='704' />  <br width='650' height='366' />  <br width='650' height='390' />  <br width='650' height='500' />  <br width='650' height='488' />