Visite au musée de la Résistance et de la Déportation
Article mis en ligne le 14 février 2017
dernière modification le 2 avril 2020

par jpzeidman

Mardi 7 février, deux classes de troisièmes sont allées visiter le musée de la Résistance et de la Déportation, avenue Berthelot. Ils ont visité l’exposition permanente retraçant surtout la vie des Français pendant la Seconde Guerre mondiale. La visite s’achève avec la reconstitution d’une rue, d’une pièce d’un appartement des années 40 et d’une imprimerie clandestine avant de se terminer par une vidéo sur la Libération de Lyon.
Madame Hélène Akierman a apporté son témoignage poignant ; En 1940, sa famille s’installe à Lyon, le père d’Hélène s’engage dans un mouvement juif de résistance et dans l’Armée secrète.
Il est arrêté en mars 1943. Emprisonné à la centrale d’Eysses, il participe à la révolte de février 1944 avant d’être déporté à Dachau.

La famille se réfugie à Saint-Léonard-de-Noblat, en Haute-Vienne, où Hélène est scolarisée. Au printemps 1944, les Allemands occupent le village, Hélène, sa mère et son frère retournent alors à Lyon. La fillette est confiée à l’internat du Vernay-Ombrosa où de nombreuses enfants juives sont cachées.
À l’été 1944, le pensionnat est investi par les Allemands, Hélène se réfugie alors chez un médecin de Caluire puis dans un monastère.